France : clap de fin de l’exploitation nationale des hydrocarbures

Publication: 20/12/2017

Ce n’est pas un secret de Polichinelle, la France dispose de réserves pétrolières et de gaz anecdotiques. Pour autant, Emmanuel Macron est sur le point de tenir l’une de ses promesses de campagne, à savoir “sortir le pays des énergies fossiles”. L’Assemblée nationale a en effet converti l’essai mardi 19 décembre. 

Selon le site Novethic, l’Hémicycle a voté la loi Hydrocarbures de Nicolas Hulot qui prévoit d’amorcer la sortie progressive de la production d’hydrocarbures, en n’attribuant plus de nouveaux permis d’exploration dès maintenant et en ne prolongeant pas les concessions existantes au-delà de 2040.

Concrètement, cette décision ne présente pas un intérêt majeur puisque l’Hexagone ne brille pas par un potentiel pétrolier et gazier de premier ordre. Et pour cause, les chiffres parlent d’eux-mêmes : “la France ne produisant que 815 000 tonnes de pétrole par an, essentiellement dans les bassins parisien et aquitain, soit 1 % de la consommation nationale. Pour le gaz, le pays produit seulement 2 % de ses besoins.”

Mais dans les faits, il s’agit d’une véritable victoire pour le ministre de la Transition écologique et solidaire :

La fin des énergies fossiles est en train de s’écrire, et l’Assemblée est en train d’en écrire la première page. Néanmoins, prévient-il, ce texte n’aura pas de portée s’il n’est pas assorti d’objectifs de réduction de consommation.”

Du côté de l’Elysée, les sourires étaient également de rigueur, à l’image de son locataire, Emmanuel Macron, qui s’est fendu d’une déclaration dithyrambique sur Twitter :

“Je suis très fier que la France devienne aujourd’hui le premier pays au monde à interdire tout nouveau permis de recherche d’hydrocarbure dès maintenant et toute exploitation d’ici 2040.”

Pour rappel, E. Macron a tenu à remuer le monde politique et la sphère de la finance verte lors du One Planet Summit qui se tenait le 12 décembre en région parisienne. Pour ce dernier, les objectifs climatiques fixés lors de la COP 21 sont encore loin d’être atteints.

Source : Novethic 

Article connexe : 

Engie dit stop au charbon en Australie

 

 

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Tabac : ton lobbying impitoyable !

Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les... View Article

Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement... View Article

Pollution : Bruxelles perd patience face aux mauvais élèves de l’UE

Neuf membres de l’UE sont actuellement dans la ligne de mire de Bruxelles en matière de pollution de l’air. Ces derniers... View Article

Chine : les lunettes connectées font un malheur dans la police

L’entreprise asiatique, LL Vision, qui produit des lunettes connectées, offre de nouvelles perspectives au gouvernement chinois en matière de lutte... View Article

  • Urgent

    Tabac : ton lobbying impitoyable !

    Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les dangers de la cigarette, le... View Article

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

  • personnalites

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

    Erdogan veut interdire à certaines associations d’utiliser le nom Turquie

    Le président turc, Recep Erdogan, souhaite que l’Union des barreaux de Turquie et l’Union des médecins de Turquie ne puissent plus utiliser le mot Turquie dans... View Article

    Moïse Katumbi, l’homme à abattre de la RDC

    Afin d’étouffer la contestation grandissante à l’encontre de son régime, le président Joseph Kabila s’attaque à la figure de Moïse Katumbi, premier opposant politique devenu... View Article