Fonds “vautours” : l’Argentine entrevoit le bout du tunnel

Publication: 19/04/2016

L’Argentine a fait un retour fracassant sur le marché des capitaux en lançant, lundi 18 avril, une opération d’endettement de grande ampleur destinée à indemniser les fonds vautours, propriétaires d’une grande partie de sa dette.

Les banques Deutsche Bank, HSBC, JP Morgan, Santander, BBVA, Citigroup et UBS ont été retenues à cette fin, rapporte La Tribune de Genève. Buenos Aires a proposé aux investisseurs des obligations dont l’échéance s’étale sur 3, 5, 10 et 30 ans.

Ce retour du géant sud-américain sur le marché de la dette s’apparente ainsi à un véritable succès a confié une source proche du dossier, précisant que « la demande avait atteint près de 70 milliards de dollars. »

Ce dernier a ajouté dans la foulée que « les taux d’intérêt de la nouvelle émission devraient se situer entre 6,75% et 8,60% selon la durée des titres »; un épilogue que le président de centre-droit, Mauricio Macri, a accueilli avec grand soulagement, arguant que la sortie du défaut de paiement allait permettre à son pays d’attirer de nouveaux investisseurs.

Et pour cause, il s’agit de la plus importante levée de fonds en Argentine depuis vingt ans, alors que cet Etat ne parvenait pas à solder un contentieux historique avec les fonds vautours spéculatifs, qui avaient dans leur majorité, toujours refusé de concéder une décote sur les titres qu’ils détiennent.

Pour rappel, ces fonds avaient racheté une grande partie de la dette argentine à 20 % de sa valeur lors de la crise économique qui frappa le pays au début des années 2000, tout en refusant par la suite de participer à la renégociation de cette dette.

Sources : TV5 Monde et la Tribune de Genève

 

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Tabac : ton lobbying impitoyable !

Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les... View Article

Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement... View Article

Pollution : Bruxelles perd patience face aux mauvais élèves de l’UE

Neuf membres de l’UE sont actuellement dans la ligne de mire de Bruxelles en matière de pollution de l’air. Ces derniers... View Article

Chine : les lunettes connectées font un malheur dans la police

L’entreprise asiatique, LL Vision, qui produit des lunettes connectées, offre de nouvelles perspectives au gouvernement chinois en matière de lutte... View Article

  • Urgent

    Tabac : ton lobbying impitoyable !

    Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les dangers de la cigarette, le... View Article

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

  • personnalites

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

    Erdogan veut interdire à certaines associations d’utiliser le nom Turquie

    Le président turc, Recep Erdogan, souhaite que l’Union des barreaux de Turquie et l’Union des médecins de Turquie ne puissent plus utiliser le mot Turquie dans... View Article

    Moïse Katumbi, l’homme à abattre de la RDC

    Afin d’étouffer la contestation grandissante à l’encontre de son régime, le président Joseph Kabila s’attaque à la figure de Moïse Katumbi, premier opposant politique devenu... View Article