Accord UE-Canada (CETA) : un traité à double tranchant

Publication: 15/02/2017

Le Parlement européen a approuvé mercredi 14 février le Traité de libre-échange transatlantique entre l’Union européenne et le Canada. Si la portée de ce texte reste louable d’un point de vue économique, il n’en garde pas moins certaines failles inquiétantes.

Après l’échec des négociations avec les Etats-Unis, l’UE a trouvé un terrain d’entente avec Ottawa pour débroussailler la teneur de ses échanges commerciaux avec l’autre géant nord-américain. Le Parlement européen a en effet validé le CETA hier avec 408 voix pour et 254 contre. Focus sur ce document de 1600 pages :

Les + :

  • des droits de douanes en baisse de 99%
  • une augmentation du PIB européen annuel de 12 milliards d’euros (14 600 actuellement)
  • une harmonisation des normes (exporter devient donc moins contraignant pour les entreprises concernées)
  • un meilleur accès aux marchés publics canadiens pour les entreprises de l’UE : 30% contre 10 par le passé)
  • une augmentation du temps de protection de deux années des médicaments européens sur le sol canadien

Les – :

  • augmentation drastique du quota d’importation des produits agricoles canadiens dans l’UE (est-ce une réelle nécessité ?)
  • Seules 145 indications géographiques sur les 1500 existantes au sein de l’UE sont protégées par le CETA
  • les multinationales ont désormais la possibilité de porter plainte contre un État qui adopterait une politique publique contraire à ses intérêts
  • les éléments constitutifs de l’Accord de Paris (COP 21) ne font pas partie du texte

Pour rappel, le CETA devra encore être ratifié par les trente-huit parlements nationaux et régionaux de l’Union européenne.

Source : France Inter

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Armement : Macron refuse de se passer du marché saoudien

L’axe Paris-Riyad bat son plein sur le plan de l’armement; une donnée qu’Emmanuel Macron ne veut pas occulter. Et ce, malgré... View Article

Syrie/Ghouta orientale : Moscou dément avoir collaboré avec Bachar el-Assad

La récente offensive du régime syrien contre l’enclave rebelle du Ghouta orientale, en périphérie de Damas, cristallise un vent de... View Article

Syrie : el-Assad défigure le bastion rebelle du Ghouta orientale

Les forces gouvernementales de Bachar el-Assad frappent outrageusement depuis dimanche l’enclave rebelle du Ghouta orientale, dernier bastion de la résistance... View Article

Tabac : ton lobbying impitoyable !

Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les... View Article

  • Urgent

    Armement : Macron refuse de se passer du marché saoudien

    L’axe Paris-Riyad bat son plein sur le plan de l’armement; une donnée qu’Emmanuel Macron ne veut pas occulter. Et ce, malgré la catastrophe engendrée par le... View Article

    Syrie/Ghouta orientale : Moscou dément avoir collaboré avec Bachar el-Assad

    La récente offensive du régime syrien contre l’enclave rebelle du Ghouta orientale, en périphérie de Damas, cristallise un vent de critiques particulièrement acerbe en provenance... View Article

  • personnalites

    Armement : Macron refuse de se passer du marché saoudien

    L’axe Paris-Riyad bat son plein sur le plan de l’armement; une donnée qu’Emmanuel Macron ne veut pas occulter. Et ce, malgré la catastrophe engendrée par le... View Article

    Syrie : el-Assad défigure le bastion rebelle du Ghouta orientale

    Les forces gouvernementales de Bachar el-Assad frappent outrageusement depuis dimanche l’enclave rebelle du Ghouta orientale, dernier bastion de la résistance proche de Damas. Si les... View Article

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article