L’EI destitue le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau

Publication: 10/08/2016

Abubakar Shekau, le leader de Boko Haram, a été révoqué mardi 9 août par l’EI à qui il avait prêté allégeance en 2015. Daesh lui reproche un extrémisme hors de propos à l’encontre de la communauté musulmane que ce dernier n’hésiterait pas à décimer le cas échéant.

La revue du groupe djihadiste al-Nabaa précise en effet dans son dernier numéro qu’A.Shekau a été remplacé par Abu Musab al-Barnawi à la tête de cette franchise de l’EI en Afrique de l’Ouest.

Ce jeune homme âgé d’une vingtaine d’années, porte-parole de BH, serait le fils de Mohamed Yusuf, le fondateur de Boko Haram, exécuté en 2009 par les forces de l’ordre nigérianes. Il présenterait également la particularité d’entrer pleinement dans “la politique” menée par Daesh en prohibant fermement le massacre de Musulmans.

Une déclaration qui dénote singulièrement avec les propos que le fantasque A.Shekau avait toujours tenus jusqu’à présent : « Ceux qui vivent sous le joug des mécréants sont eux-mêmes des mécréants. » Cet adage avait ainsi justifié les multiples attentats contre des mosquées et les enlèvements répétés de femmes et d’enfants dans la région perpétrés par Boko Haram sous la direction de son ex-dirigeant.

Cependant, l’homme a annoncé hier dans un enregistrement audio destiné au Calife al-Baghdadi (emblématique leader de l’EI) qu’il ne comptait pas délaisser son trône afin de mener à bien sa mission en Afrique de l’Ouest. Il a également tempéré sa communication en assurant désormais « n’avoir aucun désir de tuer (ses) frères musulmans. »

Toutefois, s’il persiste dans cette direction, de vives tensions pourraient éclater entre le groupuscule BH mené par Shekau et la majorité des forces de la faction soutenant aujourd’hui al-Barnawi.

Source : 20 minutes

Article connexe :

Nigeria : « 220 millions de dollars sont nécessaires pour maintenir les gens en vie »

 

 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Armement : Macron refuse de se passer du marché saoudien

L’axe Paris-Riyad bat son plein sur le plan de l’armement; une donnée qu’Emmanuel Macron ne veut pas occulter. Et ce, malgré... View Article

Syrie/Ghouta orientale : Moscou dément avoir collaboré avec Bachar el-Assad

La récente offensive du régime syrien contre l’enclave rebelle du Ghouta orientale, en périphérie de Damas, cristallise un vent de... View Article

Syrie : el-Assad défigure le bastion rebelle du Ghouta orientale

Les forces gouvernementales de Bachar el-Assad frappent outrageusement depuis dimanche l’enclave rebelle du Ghouta orientale, dernier bastion de la résistance... View Article

Tabac : ton lobbying impitoyable !

Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les... View Article

  • Urgent

    Armement : Macron refuse de se passer du marché saoudien

    L’axe Paris-Riyad bat son plein sur le plan de l’armement; une donnée qu’Emmanuel Macron ne veut pas occulter. Et ce, malgré la catastrophe engendrée par le... View Article

    Syrie/Ghouta orientale : Moscou dément avoir collaboré avec Bachar el-Assad

    La récente offensive du régime syrien contre l’enclave rebelle du Ghouta orientale, en périphérie de Damas, cristallise un vent de critiques particulièrement acerbe en provenance... View Article

  • personnalites

    Armement : Macron refuse de se passer du marché saoudien

    L’axe Paris-Riyad bat son plein sur le plan de l’armement; une donnée qu’Emmanuel Macron ne veut pas occulter. Et ce, malgré la catastrophe engendrée par le... View Article

    Syrie : el-Assad défigure le bastion rebelle du Ghouta orientale

    Les forces gouvernementales de Bachar el-Assad frappent outrageusement depuis dimanche l’enclave rebelle du Ghouta orientale, dernier bastion de la résistance proche de Damas. Si les... View Article

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article