Colombie : le cessez-le-feu avec les Farc prolongé jusqu’au 31 octobre

Publication: 05/10/2016

Si le Non l’a emporté lors du referendum portant sur l’accord de paix historique signé par les Farc et le gouvernement colombien, le président Juan Manuel Santos milite toujours pour un cessez-le-feu durable avec la guérilla marxiste.

La courte majorité (50,21%), qui s’est prononcée contre le texte le 2 octobre dernier, a poussé l’exécutif à revoir ses plans sur ce dossier brûlant. L’arrêt des heurts a donc été prorogé par les deux parties jusqu’au 31 octobre afin qu’une alternative de sortie de crise voit le jour.

JM.Santos a annoncé dans la foulée qu’il se concerterait dans les plus brefs délais avec les Farc, mais également avec ses prédécesseurs, Alvaro Uribe et Andres Pastrana, très hostiles au projet et grands militants pour le Non :

“J’espère que nous pourrons avancer pour concrétiser les dispositions et les accords qui nous permettent de mettre en œuvre la solution à ce conflit afin d’aboutir à un accord et au rêve de toute la Colombie d’en finir avec la guerre.”

Néanmoins, deux termes majeurs de l’accord signé entre Bogotá et les Farc divisent toujours l’opinion publique. Le chapitre pénal relatif aux crimes de guerre commis depuis 1964 s’est en effet avéré particulièrement laxiste en prévoyant des peines aménagées pour leurs auteurs, créant par la même occasion un certain malaise social.

L’autre volet épineux repose, quant à lui, sur la participation assurée de la guérilla à la vie politique locale lors de deux législatures consécutives, laissant craindre le spectre « d’un castro-chavisme inspiré des régimes cubain et vénézuélien », comme le relève Le Monde.

Un consensus pourrait en conséquence prendre plus de temps de prévu, alors que le conflit vieux de 52 ans, a déjà engendré 260 000 morts, 45 000 disparus et 7 millions de déplacés.

Source : Le Monde

Article connexe :

Colombie : accord historique entre l’Etat et les Farc

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Tabac : ton lobbying impitoyable !

Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les... View Article

Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement... View Article

Pollution : Bruxelles perd patience face aux mauvais élèves de l’UE

Neuf membres de l’UE sont actuellement dans la ligne de mire de Bruxelles en matière de pollution de l’air. Ces derniers... View Article

Chine : les lunettes connectées font un malheur dans la police

L’entreprise asiatique, LL Vision, qui produit des lunettes connectées, offre de nouvelles perspectives au gouvernement chinois en matière de lutte... View Article

  • Urgent

    Tabac : ton lobbying impitoyable !

    Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les dangers de la cigarette, le... View Article

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

  • personnalites

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

    Erdogan veut interdire à certaines associations d’utiliser le nom Turquie

    Le président turc, Recep Erdogan, souhaite que l’Union des barreaux de Turquie et l’Union des médecins de Turquie ne puissent plus utiliser le mot Turquie dans... View Article

    Moïse Katumbi, l’homme à abattre de la RDC

    Afin d’étouffer la contestation grandissante à l’encontre de son régime, le président Joseph Kabila s’attaque à la figure de Moïse Katumbi, premier opposant politique devenu... View Article